Un retraité âgé de 62 ans qui participait au mouvement des gilets jaunes à Claira, a été condamné ce lundi par le tribunal correctionnel de Perpignan, pour avoir poussé un militaire de la gendarmerie nationale sur une voiture en circulation. 

Les faits remontent à samedi dernier, en fin de matinée, quand quelques manifestants tentent de mettre en place un barrage filtrant à Claira, sur un rond point avoisinant la voie rapide. Jugé dangereux, les gendarmes reçoivent l’ordre de les évacuer de cet endroit.

En renouvelant leur demande à plusieurs reprises, les gilets jaunes s’exécutent, à l’exception d’un, qui a continué de gêner la circulation en traversant sans arrêt et en s’immobilisant quelques fois sur la route. À force de le raccompagner sur le bas-côté, le gendarme hausse le ton. Une réaction qui n’a visiblement pas plu au manifestant, puisque celui-ci a violemment poussé le militaire sur la chaussée, où au même moment, un véhicule arrivait.

Ce lundi, devant les juges, sa sagesse était revenue. L’homme s’est excusé et affirmait condamner toute forme de violence. La procureure a requis six mois dont la moitié assortie d’un sursis. Le tribunal a suivi les réquisitions de la procureure, sans prononcer de mandat de dépôt. Le retraité est ressorti libre, dans l’attente d’un rendez-vous avec le juge des libertés et de la détention.